Rassemblement de ce jour contre l’extrême-droite à Périgueux: intervention d’EELV
Partager

Voici le texte de l’intervention faite aujourd’hui 19 avril à Périgueux au rassemblement devant l’arbre de la liberté, faite par Alice de Mascarel, porte-parole du Groupe Local EELV – Périgueux Nord Dordogne, au nom d’EELV et du Pôle Écologiste:

Nous, militantes et militants d’EELV et du Pôle écologiste de Dordogne sommes présents aujourd’hui pour dire avec force « Marine Le Pen ne doit pas passer », « l’extrême-droite ne doit absolument pas passer » ! Il ne faut pas se voiler la face, le risque est pourtant grand qu’au soir du second tour, nous nous rendions compte avec stupeur que Marine Le Pen est élue, par une courte majorité des Français-e-s ayant choisi de se déplacer aux urnes, comme nouvelle Présidente de la République Française.

Par colère contre les décisions liberticides prises lors de la gestion de la crise sanitaire du Covid-19, par désespoir face aux fins de mois de plus en plus difficiles, par inquiétude pour l’avenir, face au manque d’emplois, de formations, face à la destruction continue des services publics, à cause des inégalités sociales et territoriales qui se creusent, par l’inaction climatique et écologique d’Emmanuel Macron, oui les Français-e-s peuvent voter pour, ou laisser passer, Marine Le Pen.

Oui le bilan du quinquennat de Macron est douloureux pour beaucoup d’entre nous ; nous, écologistes, comprenons et partageons cette colère, ce désespoir, cette inquiétude.

Mais Marine Le Pen ne peut pas être une solution à ces problèmes, au contraire, elle ne fera que les aggraver.

Nous voulons rappeler aujourd’hui à nos concitoyennes et concitoyens, que l’extrême-droite au pouvoir signifie restrictions toujours plus fortes des libertés publiques et individuelles : les droits des femmes, les droits des minorités sexuelles, les droits des étrangers, des mineurs, des opposants politiques, des syndicats, des associations, du monde de la culture ou de la recherche, de tous les travailleurs, des petits entrepreneurs et agriculteurs notamment bios, des chômeurs, des personnes au RSA – de tous ou presque en fait, seront remis en cause comme jamais.

Le Rassemblement National piétinera également les deux autres pendants de notre devise nationale, « égalité » et « fraternité », ce sera le règne de la haine de l’autre, du refermement de notre société sur elle-même, des préjugés non régulés, de l’oppression.

Nous sommes dégoûtés de voir tous les cadeaux qui ont été faits aux riches pendant le dernier quinquennat, mais Marine Le Pen fera pire encore, multimillionnaire habituée de la vie de château, camarade des Bolloré et autres grands patrons traditionalistes, qui promeut la baisse des charges sociales notamment pour les grandes entreprises, la remise en cause des droits sociaux des travailleurs comme des chômeurs.

Nous sommes dégoûtés de voir les scandales de corruption, de marchés publics détournés, de démocratie locale bafouée, nous souhaitons une vie politique plus éthique: mais avec elle, ce sera encore bien pire! Voyez les accusations de détournement de fonds contre Marine Le Pen eurodéputée, et son groupe au Parlement Européen, ils ont détourné sans vergogne des millions d’euros d’argent public à leur propre profit (préjudice estimé au total par le Parlement européen entre 5 et 7 millions et demi d’euros). Sans parler des emplois fictifs dont le Rassemblement National use aussi sans vergogne, tant au Parlement Européen que dans des collectivités territoriales françaises !

Pire que l’inaction climatique de Macron, elle mettra en œuvre des politiques enterrant les incitations aux économies d’énergie, les énergies renouvelables, les lois protégeant l’environnement.

Et même si à l’Assemblée elle ne pourra certainement pas réunir une majorité de députés d’extrême-droite, grâce à tous les pouvoirs accordés par la Vème République, elle pourra quand même faire beaucoup de mal, gouvernant par exemple par 49-3, décrets présidentiels, par référendums simplistes flattant le ressentiment des citoyen-ne-s français, elle pourra mettre en œuvre une politique européenne et internationale catastrophique, en cheville avec Poutine et autres dictateurs, en détruisant tous les accords tentant de protéger le climat.

Citoyenne et citoyens désireux de sauvegarder notre République, soucieux de préserver notre démocratie, nous devons tous agir dans ces quelques jours qui nous restent pour convaincre tous les gens autour de nous que non, Marine Le Pen ne peut pas être une alternative acceptable. Pour vous aider à trouver des arguments, des faits, le pôle écologiste lance une campagne #LePenNeDoitPasPasser ainsi qu’une série d’outils et de ressources argumentaires pour déconstruire le discours de dédiabolisation autour de la candidature de Marine le Pen, voici le site sur lequel vous pourrez trouver toutes les ressources : https://www.lepennedoitpaspasser.fr.

Et, nous voulons le dire aujourd’hui avec force et conviction à tous nos concitoyennes et concitoyens de gauche, que pour combattre cette peste brune à nos portes et aux portes de l’Europe, s’abstenir ou voter blanc n’est pas une solution.

Nous comprenons bien que c’est affreusement difficile d’admettre qu’il faudra mettre un bulletin Macron dans l’urne le 24 avril prochain, pour certaines et certains, pour la seconde fois, comme au 2nd tour de 2017. Mais c’est la seule solution sûre, dans le système actuel de la Vème République, dans notre situation politique actuelle, face aux résultats du 1er tour.

Car l’arithmétique électorale le démontre, l’heure est grave : au 1er tour, l’ensemble des candidats d’extrême-droite et traditionalistes ont réuni 12,4 millions de voix, la droite avec Macron et Pécresse a réuni 11, 4 millions de voix (sachant que sur les 1,7 millions de voix allant aux Républicains, une partie ira sans doute au RN au 2ème tour). Nous, peuple de gauche et écologiste, réunissons 10,9 millions de voix. Nous voyons bien que si nous restons chez nous dimanche ou votons blanc, c’est l’extrême-droite qui l’emportera !

C’est nous, peuple de gauche et écologiste, qui déciderons de l’issue de ce 2ème tour, ne nous y trompons pas, et mesurons la lourde responsabilité qui nous incombe.

Alors s’il vous plaît, toutes et tous ensemble, ayons le courage de glisser un bulletin Macron dimanche, et Rendez-Vous, tou-te-s ensemble, gauche plurielle et unie, dès le 25 avril, pour construire ensemble, dans le respect de toutes et tous, la majorité sociale, écologiste et humaniste qui peut triompher lors des législatives !